En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. FERMER | EN SAVOIR PLUS
sante chiens et chats
Accueil > sante > L'intoxication à la mort aux rats (rodenticide anticoagulants)

L'intoxication à la mort aux rats (rodenticide anticoagulants)

Intoxication with anti-rodents

Date de publication : Décembre 2005

C'est une intoxication très fréquente, car ces produits sont en vente libre et très utilisés. Les fabriquants prétendent qu'ils incorporent des répulsifs dans les appâts pour éviter que chiens et chats s'y intéressent de trop près. En pratique, ce qui attire les rats a de fortes chances d'attirer un autre animal.

Ce poison se présente sous la forme de granulés, de grains, ou de plaquettes généralement de couleur rose.

Toxicité

Les poisons utilisé couramment dans les campagnes de dératisation sont des rodenticides anticoagulants. Ce sont des antagonistes de la vitamine K, qui joue un rôle clé dans la coagulation sanguine. Toute coagulation devient impossible, on observe des hémorragies incontrôlables et finalement mortelles.

Leur action est d'autant plus dangeureuse que les produits actuellement utilisés sont à action retardée : lorsque les premiers symptômes apparaissent, il est déjà très tard...

Quelques noms : coumafène, bromadiolone, difenacoum, brodifacoum.

Symptômes

Les premiers symptômes apparaissent 3 à 5 jours après l'ingestion du toxique. L'animal est fatigué, essoufflé, son coeur bat très vite, ses muqueuses sont extrêmement pâles. Les autres signes cliniques sont variables selon l'organe concerné par les hémorragies : saignements de nez, apparition de sang dans les selles ou les urines, hématomes, augmentation du volume de l'abdomen...

Traitement

Contactez votre vétérinaire le plus rapidement possible. Selon le stade d'évolution de l'intoxication, le pronostic sera plus ou moins réservé. Après hospitalisation, le traitement consiste à administrer l'antidote spécifique : de la vitamine K1. Cependant, si l'intoxication est déjà trop évoluée, c'est insuffisant. Dans certains cas on peut avoir recours à une transfusion sanguine afin d'apporter des facteurs de coagulation.

Si l'animal survit, la thérapie à base de vitamine K1 doit être poursuivie par voie orale pendant 3 semaines.

Dans la même catégorie

L'intoxication au chloralose Chloralose intoxication
L'intoxication au méthaldéhyde (anti-limace) Methaldehyde intoxication
L'intoxication aux organophosphorés et carbamates (antiparasitaires) Organophospores and carbamates intoxication
L'intoxication à la crimidine (souricide) Crimidine intoxication
L'intoxication par l'antigel Antifreeze intoxication
L'intoxication par le chocolat Chocolate intoxication
L'intoxication par le houx et le gui Mistletoe and holly intoxications