En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. FERMER | EN SAVOIR PLUS
conseils chiens et chats
Accueil > conseils > Les vices rédhibitoires chez le chien

Les vices rédhibitoires chez le chien

Rhedibitory vices in dogs in France

Date de publication : Avril 2005

La loi du 22 juin 1989 définit les 6 maladies graves, considérées chez le chien comme des vices rédhibitoires. Cette loi vise à protéger l'acheteur vis à vis de ces maladies. Le vendeur est tenu par la loi de vendre des chiots indemnes de ces maladies, sauf si une convention contraire est signée entre le vendeur et l'acheteur.

Si le chiot acheté présente, dans les délais légaux fixés par la loi et spécifique à chaque maladie, des signes d'une de ces maladies, l'acheteur peut poursuivre une action en justice afin d'obtenir le remboursement intégral du chiot. L'action en justice doit se faire le plus rapidement possible au tribunal d'instance du lieu de résidence de l'animal ou du propriétaire. Le juge nomme alors un expert qui réexaminera le dossier et dressera un procès verbal. Si aucun accord amiable n'est possible, l'affaire sera jugée.

Si le chiot vient à mourir, le vendeur n'est tenu de garantie que si l'acheteur a porté plainte dans les délais légaux, et s'il peut prouver que la mort du chiot est bien due à une des maladies concernées par la loi.

Pour les trois premières maladies citées, qui sont des maladies contagieuses du chien, l'action en rédhibition n'est possible qu'en présence des conditions suivantes:

  • Un certificat de suspicion émis par un vétérinaire, dans les délais définis pour chaque maladie par décret en Conseil d'Etat.
  • L'action en rédhibition est menée devant le tribunal d'instance dans des délais fixés en Conseil d'Etat.

Dans les trois dernières maladies, le délai d'action en rédhibition est de 30 jours francs après l'acquisition du chiot et la rédaction d'un certificat préalable par un vétérinaire n'est pas nécessaire.

La maladie de Carré

C'est une maladie virale très grave qui entraîne la mort ou des séquelles nerveuses irréversibles. Elle se manifeste par des symptômes très divers, notamment diarrhée et toux. Si le chien est vendu pendant la période d'incubation (c'est à dire qu'il est porteur du virus, mais ne présente pas encore de signes), il est impossible de détecter la maladie.

Le délai d'action en rédhibition est de 30 jours si un certificat de suspicion a été émis par un vétérinaire dans les 8 jours francs après livraison du chiot (c'est-à-dire huit journées calendaires complètes, quel que soit le jour de livraison du chiot). Si l'animal meurt ou est euthanasié, ce délai est reporté à 15 jours à compter de la mort.

L'hépatite de Rubarth

Il s'agit également d'une maladie potentiellement grave, parfois rapidement mortelle. Elle provoque une diarrhée, un abattement important, des douleurs abdominales… Il existe également des formes chroniques entraînant une destruction progressive du foie.

Le délai d'action en rédhibition est de 30 jours (ou 15 jours après la mort le cas échéant) si un certificat de suspicion est émis dans les 6 jours francs après l'acquisition du chiot.

La parvovirose canine

C'est une gastro-entérite, souvent hémorragique, rapidement mortelle chez le chiot.

Le délai d'action en rédhibition est de 30 jours (ou 15 jours après la mort le cas échéant) si un certificat de suspicion est émis dans les 5 jours francs après l'acquisition du chiot.

La dysplasie coxo-fémorale

C'est une affection héréditaire du chien qui concerne l'articulation de la hanche. Elle est responsable d'un mauvais fonctionnement de l'articulation conduisant à de l'arthrose. C'est une maladie fréquente dans de nombreuses races et des efforts considérables sont faits par les éleveurs et les clubs de race, afin de l'éradiquer.

En théorie, le délai d'action en rédhibition est de 30 jours francs après livraison de l'animal. Toutefois, la loi dit que les clichés pris avant l'âge de un an, pour un animal vendu avant cet âge, peuvent être pris en considération. Il y a donc contradiction entre le délai de rédhibition et les preuves prises en considération dans l'action. Toutefois, étant donné l'âge souvent tardif d'installation des signes de la maladie et l'âge précoce de vente des chiots, ce type d'action est rarement envisageable.

De plus, la seule conclusion du jugement, s'il est en faveur de l'acheteur, est la restitution de l'animal au vendeur contre le remboursement du prix d'achat. Donc, tout soin apporté entre temps à l'animal par l'acheteur sans l'accord du vendeur ne pourra être remboursé.

L'ectopie testiculaire (cryptorchidie ou monorchidie)

On parle d'ectopie testiculaire chez les chiens pubères ne présentant qu'un seul ou aucun testicule descendu dans les bourses.

Le diagnostic d'ectopie testiculaire ne peut être porté définitivement qu'après l'âge de 10 semaines : les deux testicules doivent alors être en place et ne plus remonter. La loi sur les vices rédhibitoires ne concerne, pour cette maladie, que les animaux de plus de 6 mois. Or, les chiots sont souvent achetés vers l'âge de 2 à 3 mois et le recours en justice pour vice rédhibitoire est impossible dans ce cas !

L'atrophie rétinienne progressive

L'atrophie rétinienne entraîne une perte de vision plus ou moins importante et précoce (entre six mois et cinq ans environ).

On ne peut intenter une action en rédhibition que pour les sujets chez lesquelles la maladie est décelable de façon précoce, étant donné le délai d'action de 30 jours. Le diagnostic se fait par un examen du fond de l'œil et éventuellement un électrorétinogramme, examen permettant de tester directement le bon fonctionnement de la rétine.

En pratique...

Toute acquisition de chiot doit être accompagnée d'un contrat de vente. Faites partiquer une visite générale chez un vétérinaire quelques jours après l'acquisition de votre chiot. Le vétérinaire vérifiera son état de santé et la possible présence d'un de ces vices rédhibitoires. Il rédigera si nécessaire le certificat de suspicion. Tout signe suspect comme une toux ou une diarrhée, même d'apparence bénigne, doit alerter chez un jeune chiot, même vacciné.

Dans la même catégorie

J'emmène mon animal au Royaume-Uni I bring my pet to the United Kingdom
J'emmène mon animal en Australie I travel with my pet to Australia
J'emmène mon animal en Polynésie française I travel with my pet to French Polynesia
L'identification électronique Electronic identification
La loi sur les races de chiens dites dangereuses French law about the so-called dangerous breeds
Le passeport européen pour les animaux de compagnie European passport for pets